Réservez votre espace le jeudi 17 h précédant la parution

  • 10 000 exemplaires tous les mardis matin
  • 60 présentoirs sur le campus
  • 81 présentoirs dans des points stratégiques hors-campus (restaurants, bars, épiceries, clubs vidéo, cégeps, etc.)
  • 38 000 étudiants et étudiantes
  • 6 000 professeurs et administrateurs
  • 44 000 clients potentiels…

Pourquoi choisir les journaux étudiants? Les étudiants universitaires de la Génération Y sont des consommateurs avisés et critiques. Par le fait méme, ils deviennent moins réceptifs aux médias classiques. Heureusement, les idées qui naissent des universités et des cégeps proviennent souvent des publications que l’on y trouve, qui sont lues attentivement par les décideurs de demain. Voilà l’occasion idéale pour rejoindre cette niche précise. Une étude a d’ailleurs mis en évidence l’attrait de la population étudiante pour leur presse étudiante. Effectivement, 83% des étudiants lisent régulièrement leur journal, sans compter le personnel administratif, sans compter le personnel administratif, les visisteurs et les participants aux événements spéciaux qui se déroulent souvent sur le campus. Source: Print Measurement Bureau, 2008

Il est très fréquent qu’un simple exemplaire soit parcouru par plus de 20 personnes dans une semaine! Aucun autre média ne peut vous offrir un taux comparable! Source: Print Measurement Bureau and Canadian Campus Marketing Research 2000

Le temps passé à parcourir l’ensemble de leur presse par les étudiants est également incomparable. En plus d’un ciblage exemplaire de votre publicité, le temps passé à la regarder est plus qu’intéressant. On constate qu’en moyenne les étudiants passent 21 minutes à lire leur journal (Source: Canadian Campus Market Research 2003) contre environ 15 à 20 minutes pour un quotidien classique.

Code d’éthique publicitaire d’Impact Campus Le journal des étudiants et étudiantes de l’université Laval

Le présent code d’éthique vise à assurer la cohérence entre la publicité et les valeurs d’Impact Campus. Il s’agit de renforcer la crédibilité de notre média auprès de son lectorat et de s’aligner sur les préoccupations des membres de notre organisation.

L’encadrement déontologique spécifique relative au respect de l’individu dans la publicité repose sur les piliers suivants :

1. Règles :

Les Règles sur la présentation de l’image de la personne humaine se résument aux principes suivants :

  1. Ne pas porter atteinte à la dignité de la personne
  2. Ne pas porter atteinte à la décence
  3. Ne pas réduire la personne humaine à la fonction d’objet
  4. Ne pas présenter ou induire de stéréotypes dénigrants
  5. Ne pas induire une idée de soumission (et de domination, à contrario) ou de dépendance (et d’exploitation à contrario) dévalorisant la personne
  6. Ne pas présenter de violence, qu’elle soit morale ou physique

Ces règles professionnelles vont bien au-delà des obligations légales et s’appliquent au contenu de toutes les publicités diffusées ou produites par Impact Campus, peu importe le mode de diffusion utilisé. Ces règles sont libres d’interprétation par la direction et doivent être appliquées avec la souplesse nécessaire.

2. Une charte :

La présente charte sera intégrée en annexe de la charte générale d’Impact Campus. Par conséquent, elle sera adoptée par l’Assemblée générale de l’organisation.

Cette reconnaissance constitue un moyen pertinent et efficace d’assurer la protection de la dignité de la personne dans les messages publicitaires. Cette inclusion représente un engagement en faveur du respect de cette déontologie renforcée et aura force pour éviter de diffuser des images ou des messages publicitaires qui pourraient êtres interprétés comme une incitation à la discrimination.

3. Avis et conseil :

Des conseils et avis seront donnés aux personnes responsables de la publicité.

Le directeur général veillera au bon respect des règles déontologiques en intervenant essentiellement avant la diffusion des publicités. Le directeur général informera le directeur des ventes et les agences de publicité partenaire d’Impact Campus des règles d’éthiques. Les graphistes seront aussi conscientisés à propos de la réglementation et devront aviser le directeur général si un abus se présente.

4. Vérification:

Le directeur général procèdera à un suivi du contenu publicitaire.

La vérification se fera en collaboration avec le directeur des ventes et reposera sur les principes de bonne communication. Le directeur général procèdera néanmoins à une vérification finale du contenu publicitaire avant l’envoi à l’imprimeur. Il ne s’agit pas de procéder à la censure, c’est-à-dire de limitation arbitraire ou doctrinale, mais bel et bien d’appliquer un code d’éthique, c’est-à-dire des règles de conduite en matière de publicité.

5. Sanctions.

Si un abus au code d’éthique est rapporté, le conseil d’administration d’Impact Campus devra se pencher sur la plainte et déterminer si des sanctions doivent être prises.