Articles de la catégorie : Sciences & Technologies

À vos seaux de glace pour la SLA

Vos fils d’actualité Facebook et Instagram débordent de Ice Bucket Challenge. Que vous soyez tannés ou non d’en entendre parler, ce défi, des plus originaux, vise à aider une bonne cause : la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA) aussi appelée maladie de Lou Gehrig. Catherine Gilbert La SLA est une maladie neurodégénérative des motoneurones, responsables du mouvement des muscles, chez l’adulte. La perte de ses neurones provoque une paralysie progressive de l’ensemble de la musculature squelettique des membres, du tronc et de l’extrémité céphalique dont l’issue est fatale. Cette maladie peut frapper n’importe qui, et cela sans égard à l’âge. La SLA tue normalement dans les deux à cinq ans suivant le diagnostic. Les premiers symptômes varient d’une personne à l’autre. Selon la Société canadienne de la SLA, la personne ressentira généralement une faiblesse musculaire, de la fatigue, un amaigrissement, de la raideur musculaire, une perte de tonicité, des ...

Lire la suite →

Témoignage sur le burn-out: Que savons-nous de l’épuisement professionnel ?

Ce matin, vous auriez aimé rester au lit et prendre le temps. Vous pensez à la journée de travail qui vous attend et vous vous sentez dépassé, incapable de gérer toute cette pression. Vous n’êtes plus motivé à l’idée de partir au travail. Anxiété, dépression, ou épuisement professionnel… comment s’y retrouver ? Lou Sauvajon Karine*  a vécu un épuisement professionnel. Elle arrive à raconter, quelques mois après, ce qu’elle a vécu pendant cette période : « Avant j’étais en mode automatique. Je ne pensais pas par plaisir : je me levais,  je mangeais rapidement, et j’allais travailler ». Un jour, c’était trop, elle a craqué. Le stress est un phénomène qui nous préoccupe et qui a des répercussions à la fois sur nos comportements et notre santé. D’après le Bureau International du Travail, « le stress lié au travail est un problème majeur dans de nombreux pays, et différents types de lieux de travail. » Karine raconte qu’avant ...

Lire la suite →

Une « technologie verte » pour restaurer les sites miniers ?

Pour extraire l’or, l’industrie minière laisse des traces souvent problématiques pour l’environnement. Un étudiant en agroforesterie à l’Université Laval écrit son mémoire sur une technique pour restaurer les sites miniers dégradés. Lou Sauvajon Pour faire une bague en or, on estime que 20 tonnes de déchets sont rejetées. Dans le passé, une partie des résidus a souvent été laissée à l’abandon sur les sites miniers. Depuis 2009 au Québec, les entreprises minières sont obligées de restaurer les sites dégradés. Nettoyer et replanter de la végétation, c’est justement ce qu’étudie Martin Beaudoin Nadeau dans le cadre de sa maîtrise en agroforesterie à l’Université Laval. Selon lui, faire interagir les plantes et les champignons dans ces milieux hostiles permettrait de favoriser la revégétalisation des sites miniers. Un milieu peu propice à la vie La mine Sigma Lamaque à Val d’Or est devenue le terrain de recherche de Martin Beaudoin Nadeau depuis que ...

Lire la suite →

HERITAGE : Vers la pilule de l’activité physique?

Pourquoi deux individus soumis à un même programme d’entraînement n’obtiennent-ils pas les mêmes résultats? C’est ce qu’Impact Campus vous propose de découvrir dans ce second article sur de grands chantiers scientifiques que l’Université Laval a dans le sang. Maxime Bilodeau (@bilodma) En 1992, un consortium constitué de cinq universités se présente aux National Institutes of Health (NIH), un organisme américain qui subventionne maintes recherches médicales de par le monde. Son but : obtenir les 20 millions de dollars nécessaires pour étudier la réponse de plusieurs dizaines de familles à un programme d’entraînement identique. À la tête de ce collectif, on retrouve Claude Bouchard. Depuis plusieurs années déjà, ce professeur-chercheur à l’Université Laval s’intéresse à l’apport de l’hérédité et de l’environnement à divers aspects de la santé, dont la condition physique. Avec ses collègues lavallois, il a d’ailleurs mené une série d’études sur la question avec la collaboration de paires de vrais ...

Lire la suite →

Utilisation de porcelets à la résidence en pédiatrie: Nécessaire ou rétrograde?

Des publicités critiquant fortement l’utilisation de porcelets dans la formation des médecins à l’Université Laval ont été retirées des abris bus plus tôt en avril, à la demande de l’institution. Selon le Physician Committee for Responsible Medecine (PCRM), l’UL est la seule université au Canada à utiliser cette technique dite archaïque par ses détracteurs. Impact Campus est allé à la recherche des points de vue dans cette histoire. Mathieu Massé Les publicités affirmaient que la formation des médecins de l’UL était inadéquate. Selon un sondage réalisé auprès de 213 programmes de médecines aux États-Unis et au Canada, Laval serait la seule sur 16 institutions canadiennes à utiliser des cochonnets et parmi les trois seules dans les deux pays combinés. Selon le Dr John Pippin du PCRM, « L’utilisation continue d’animaux à l’Université Laval pour la formation en pédiatrie est une méthode d’enseignement de qualité inférieure qui a été rejetée par ...

Lire la suite →

Des champs magnétiques à la place des fils?

L’entreprise américaine Witricity a conçu un générateur d’ondes électromagnétiques qui, grâce au champ magnétique qu’il génère, peut alimenter des appareils électriques sans devoir y brancher de fils. Jonathan Baronet @JonathanBaronet Imaginez par exemple la possibilité de recharger votre téléphone cellulaire par le simple fait de le laisser posé sur une table, ou encore de vous déplacer avec votre ordinateur portable sans qu’il ne se décharge. On peut comparer le fonctionnement de cette invention à celui d’un WiFi. Il s’agit d’un fonctionnement basé sur la résonance magnétique. Pour faire fonctionner ce générateur, on fait circuler un courant électrique dans un circuit résonant formé d’une bobine et d’un condensateur à la fréquence de résonance du circuit. Un champ magnétique oscillant sera ainsi produit. Ce dernier sera concentré au centre de la bobine. Ce champ induira ensuite un courant dans une deuxième bobine par induction électromagnétique. Jusqu’à maintenant, le champ d’action de cet appareil ...

Lire la suite →

L’Étude des familles de Québec : un « success-story » lavallois

D’ambitieuses études sur l’apport de l’inné et de l’acquis dans l’obésité et la condition physique ont eu lieu ici même à l’Université Laval. Impact Campus vous propose de découvrir deux de ces imposants chantiers scientifiques. Cette semaine, l’Étude des familles de Québec.   Maxime Bilodeau (@bilodma) 1977. L’Université Laval se relève d’une grève des professeurs entamée l’année précédente. Après plus d’une centaine de journées d’interruption de services, le corps professoral est de retour au boulot. La grogne règne et une certaine démobilisation se fait sentir. C’est dans ce contexte qu’arrive au Département d’éducation physique de l’époque Claude Bouchard, un jeune doctorant tout juste diplômé de l’Université du Texas à Austin. « Le contraste était frappant : Claude débarquait avec ses idées de grandeur, prêt à soulever des montagnes », se remémore plus de 35 ans plus tard Angelo Tremblay, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en activité physique, nutrition et bilan ...

Lire la suite →

Connaître le moment de votre mort, ça vous tente ?

Ici, rien qui ne relève du magique, du mystique ou de la science-fiction, mais bien de la science pure. Une équipe de chercheurs estonienne a mis au point un « test de la mort » qui permettrait d’évaluer nos risques de trépasser d’ici les cinq prochaines années. Grâce à l’étude d’une multitude d’échantillons de sang, ils ont identifié quatre biomarqueurs dont leur quantité constituerait la trace sous-jacente d’une maladie cardiovasculaire ou d’un cancer. Elise Magnin Un biomarqueur est une molécule biologique que l’on retrouve dans le sang, les fluides corporels, ou les tissus. Ils sont les signaux avant-coureurs d’une pathologie ou le risque que cette maladie apparaisse. Par exemple, le taux de cholestérol permet d’évaluer le risque de maladie cardiaque. Les chercheurs ont étudié les échantillons de sang d’un large groupe d’individus en Estonie, à savoir 9 842 personnes âgées de 18 à 103 ans. Ces personnes, issues d’une cohorte d’individus non malades, ont ...

Lire la suite →

La Fromagerie du Campus: Une entreprise sur la bonne voie

La Fromagerie du Campus est une entreprise née en 2005 avec les étudiants du programme de science et technologie des aliments (STA). C’est dans le cadre du Marchfest (voir texte en page 5), parrainé par l’Association des Étudiants de Sciences et Technologie des Aliments (ASSESTA) qu’Impact Campus est allé à la rencontre de Tamara Truchon, une des étudiantes responsable de la Fromagerie du Campus qui devrait, si tout va bien, vendre ses produits lors des matchs du Rouge et Or dès l’automne prochain. Mathieu Massé Le but principal des étudiants en science et technologie des aliments est d’aller chercher plus de connaissances et d’expérience que ce qui leur est exposé dans le cadre de leurs études. Parascolaire, le projet a grandi et voilà que, directement sur le campus de l’Université Laval, sont produits une intéressante gamme de fromages. C’est un projet qui est parti avec du fromage en grains pour ...

Lire la suite →

Fromages

Pasteurisation : Le Lait est chauffé à une température minimum de 73°C pour un certain temps afin de détruire des micro-organismes non désirés. Refroidissement du lait : Le lait est ramené à 32,2°C afin d’activer la croissance des ferments lactiques. Ensemencement : On ajoute des bactéries lactiques afin de transformer le lactose en acide lactique. Incubation : On laisse le produit se reposer pendant 25 à 50 minutes pour que les bactéries lactiques se multiplient. Le ph doit atteindre 0,5 pendant cette période. Emprésurage : Afin de faire cailler le lait, on ajoute une enzyme nommée la présure. On agite quelques minutes puis on laisse reposer à nouveau Décaillage : Il faut couper le lait coagulé en petits cubes de la grosseur du bout du petit doigt Cuisson : On cuit très lentement les grains qui commencent à se former (30 à 38°C pendant 30 minutes). Soutirage : Il reste encore un jus que l’on appelle le ...

Lire la suite →