Articles de la catégorie : International

La gouvernance des migrations

Les migrations internationales de populations sont un phénomène qui n’est pas totalement démystifié. Plutôt récente, la mobilité de la population à l’échelle mondiale croit chaque année, de sorte que la communauté internationale commence timidement à s’y intéresser. Catherine Withol de Wendel était de passage à l’Université Laval mardi passé pour dresser un portrait actuel de la situation. Catherine Withol de Wenden, directrice du Centre d’études et de recherches internationales (CERI) Sciences Po de Paris, a tenu cette conférence autour du thème de gouvernance globale des migrations. Celle-ci se déroulait dans le cadre d’une série de cinq conférences proposées par les Hautes Études Internationale et ayant pour thème : les migrations internationales. C’était le premier passage à Québec de Mme Withol de Wenden depuis 1993 et, à cette époque, la mobilisation des populations et l’idée que la communauté internationale devait fixer un cadre législatif pour protéger les populations migrantes n’étaient pas encore des ...

Lire la suite →

MRIF : Un ministère mal-aimé

La polémique enfle sur une possible rétrogradation du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF). Rumeur démentie par le ministère, l’opposition crie quant à elle à la diminution du rayonnement du Québec à l’étranger. La possible restructuration du MRIF en secrétariat d’État fait couler beaucoup d’encre depuis le début du mois de septembre. Même si Christine St-Pierre, ministre du MRIF, refuse de confirmer ou de démentir l’information, le spectre d’une perte de pouvoir du Québec à l’étranger en émeut plus d’un. Sur fond de coupes budgétaires, l’avenir du MRIF semble menacé. Contacté à ce sujet, le cabinet de la ministre n’a pas souhaité commenter cette hypothèse. « On ne commente pas, c’est une rumeur lancée sans aucun fondement dans les médias », coupe Florent Tanlet, attaché de presse de la ministre. Celui-ci tient cependant à rectifier qu’« il est hors de question de diminuer le rayonnement du Québec à l’international. C’est ...

Lire la suite →

De réfugiée à infirmière

Les étudiants de l’Université Laval partagent leurs salles de cours avec des gens venus de partout dans le monde. Dans le lot, certains arrivent directement d’un camp de réfugié africain. C’est le cas d’Aïsha-Claudine Musoke. Impact Campus est allé à sa rencontre. Aïsha-Claudine est arrivée à l’entrevue en tenue d’infirmière. Malgré le côté générique et désinfecté de la tenue, on sent la coquetterie de la jeune femme dans ses espadrilles Converse aux lacets tout aussi roses que sa tenue. Quelques heures plus tard, elle sera dans les corridors d’un hôpital de Québec, occupée à prendre soin de ses patients en soins palliatifs, très loin de son Congo natal ou du camp de réfugiés kenyan où elle a passé deux années. Le Congo étant en guerre depuis de nombreuses années et la qualité de vie dans le pays étant très basse, elle s’est réfugiée dans un pays voisin, le Kenya. Elle espérait ...

Lire la suite →

Retour à l’orphelinat

Avec sa tête dans les nuages et ses pieds dans un autobus de ville, Marie-Michelle Fortier s’approche du Centre de Yi yang pour le bien-être des enfants de la province du Hunan. C’est là que, environ 20 ans plus tôt, ses parents biologiques l’ont abandonnée. Quelques mois plus tard, un couple de Québécois l’a emmené dans leur maison de Saint-Isidore, en Beauce. D’après les estimations, elle avait 4 mois et demi au moment de quitter la Chine. L’autobus se fraie un chemin à grand renfort de coups de klaxon dans cette ville d’environ 5 millions d’habitants. Les magasins familiaux et les échoppes défilent dans la fenêtre. Le centre-ville est beaucoup plus développé que ce que Marie-Michelle ne l’aurait cru. Dans les dernières années, la terre battue des routes de campagnes a fait place aux allées goudronnées d’un nouveau centre-ville, dans lequel circulent maintes berlines aux allures occidentales. Le long d’une ...

Lire la suite →

Enseigner l’anglais en Chine

«L’expérience des autres a un prix, et d’autres ont déjà payé pour toi». Quand mon père m’a fait avaler cette phrase pleine de sagesse, elle s’est accrochée quelque part près des deux cents millions de cellules nerveuses que compte mon estomac… Blague à part, l’adage m’est revenu en mémoire au moment où j’ai rencontré Mona Lanzaro. Professeure d’anglais en Chine depuis 16 ans, son expérience a probablement autant de valeur qu’un grand crû pour celui ou celle qui désire enseigner l’anglais dans le pays le plus populeux du monde. Dans les années 1990, Mona Lanzaro s’est rapprochée du groupe Project Hope, une mission humanitaire dédiée à l’amélioration des conditions de vie des enfants à travers le monde. Femme et mère de trois enfants, elle a quitté Los Angeles pour la Chine, un peu après son divorce. Libérée de ses attaches, l’aventure devait au départ durer seulement un an. Les années ...

Lire la suite →

La peur des uns fait le bonheur des autres

Les barreaux de métal sont plantés dans la roche pour former une échelle irrégulière. Vous jetez un regard plongeant sur une falaise de plusieurs centaines de mètres. Votre harnais, la passerelle, les chaînes clouées à la falaise, vos mains et vos prières deviennent vos meilleurs alliés. Bienvenue sur le chemin le plus dangereux des monts Hua, en Chine. Et des étudiants de l’université Laval y sont partis à l’aventure le 15 juin dernier. Les monts Hua se situent à environ une heure de route de Xi’an, dans la province du Shaanxi (Allez voir sur une carte, si vous l’osez). Les pics nord, sud, est et ouest hérissent ce massif rocheux. Haut de 2160 mètres, le pic sud attire les amateurs de sensations fortes de partout sur la planète. C’est sur cette section des monts Hua que se trouve «Plank Road» (littéralement la route des madriers). Autrefois, des moines escaladaient les sommets ...

Lire la suite →

Le «printemps de Beijing», 25 après

Le sang n’a pas encore commencé à couler à 22 h, le 3 juin 1989, sur la place Tiananmen. Sur cette grande terrasse se trouvent des milliers d’étudiants en grève de la faim depuis le mois dernier. Ils y ont érigé une statue de la Liberté en guise de symbole de leurs revendications. Et comme plusieurs centaines d’entre eux, elle s’effondrera sur les pavés ensanglantés au cours de la nuit. Parce qu’un peu après 23 h, les soldats inexpérimentés du 38e corps de l’Armée de libération du peuple se dirigent vers la masse étudiante avec pour mission de la balayer à coups de tanks et de Kalachnikovs. Voilà comment, 25 ans plus tôt, la Chine a connu un « printemps » plus rouge qu’« érable ». Pour mieux comprendre ce qui fait l’un des tabous de la société chinoise, je vous propose un retour rapide sur le fil à la ...

Lire la suite →

Dans les souliers d’une étudiante chinoise

Quelque part au nord de la province du Hunan, en Chine, se trouve la ville de Yueyang. Avec 5 millions d’habitants et des gratte-ciels qui poussent comme des champignons, elle est emblématique de la croissance du pays le plus populeux du monde. Le lac Hunan (ou lac du Sud) se trouve à proximité de cette ville dite «moyenne». Ici, quand la température est favorable, les nuages de pollution et de brouillard me permettent de voir l’autre côté de ce grand cours d’eau. À travers les brumes habite une jeune étudiante au sourire aussi lumineux que le soleil. Elle se nomme Lou Zi Wu. À l’âge de 12 ans, ses parents ont quitté la campagne (dans le village de Wu Gang) pour s’installer en ville, près de l’école secondaire de son adolescence. C’était, selon le père de Lou Zi Wu, une manière d’assurer le succès de ses trois filles. L’entrepreneur n’est ...

Lire la suite →

Jamais sans ma famille

                Si l’on traduit littéralement le mot « pays » en mandarin, on obtient les mots guo (État) et jia (famille). Cette association reflète bien l’aspect familial de la société chinoise, qui accorde une importance marquée à ce premier cercle de relations. Au cœur de la tradition familiale, le concept de piété filiale, une sorte d’échange entre les générations. En Chine,  beaucoup de parents sont prêts à se sacrifier pour assurer un futur prospère à leurs enfants, mais ils s’attendent à recevoir en échange le soutien de leur progéniture quand leurs vieux jours viendront.  C’est pourquoi  on peut dire que dans ce pays, les enfants (surtout les garçons) représentent un excellent fond de pension!                 Cette semaine, j’ai eu le plaisir de rencontrer à Beijing madame Du Jing, guide de voyage francophone d’origine chinoise. Mère de famille, elle marche comme un funambule entre les conceptions modernes ...

Lire la suite →

De Québec à Beijing

Avant le début de mes recherches sur la Chine, je n’aurais jamais cru que mon œuf matinal pouvait arborer une signification aussi centrale dans le mythe entourant la création de ce grand pays.  La légende représente la période d’avant le monde tel qu’on le connaît aujourd’hui comme un univers chaotique. Cet univers se trouvait dans un œuf gigantesque. Dans cet œuf, le géant Pang Gu, qui a travaillé à rétablir l’équilibre pendant dix-huit milles ans. Accompagné d’un dragon, d’un phénix, d’une licorne et d’une tortue, le géant est parvenu à séparer le jaune et le blanc de l’œuf. À la fin de ces travaux, l’œuf a éclos; le jaune formait désormais la terre et le blanc, l’air. Pang Wu s’est éteint et ses yeux ont formé le soleil et la lune.  Toujours selon la mythologie, son sang coulerait encore dans les rivières… Intrigué(e)? Normal. Après tout, cette histoire est loin ...

Lire la suite →