Le Turf

 

Les entrées sont variées et ont de quoi plaire aux amateurs de fruits de mer ou de viandes. Nous avons essayé le Tartare de saumon fumé, un incontournable selon notre serveuse. Et pour cause, le saumon est fumé sur place dans un fumoir à froid. On peut même choisir le degré d’assaisonnement du poisson, allant de doux à très relevé. C’était, honnêtement, un des Tartares les plus savoureux que j’ai mangés; un bon gout de fumé, de moutarde forte et une fine touche d’échalote fraîche. Les morceaux de saumon y étaient moelleux, témoignant d’une fraîcheur certaine.
Nous avons également essayé les crevettes New Orléans, assaisonnées cajun et servies dans une coupe à martini débordant de ces petits amuse-gueules. Elles étaient croustillantes et bien tendres au centre. Idéale pour une entrée à partager, puisque sa générosité peut peut-être vous combler avant de recevoir votre plat de résistance.
Mon complice s’est régalé d’un steak New York AAA. Cuisson sur gril parfaite et fondant en bouche. Il reposait dans une sauce au porto et champignon qui élevait le goût de la viande sans la masquer. J’ai pour ma part mangé le burger extrême, une bonne boulette garnie de gros morceaux de bacon, d’oignons, de cornichons et d’une tranche de fromage suisse. Un vrai bon burger de pub. Mis à part la salade, les accompagnements étaient un peu décevants; des légumes qui goutent le Pam, des frittes pâteuses et amères, car elles ont conservé leurs pelures.
On termine de manger et aux alentours de 22 h, l’éclairage se tamise et le volume de la musique augmente.  L’ambiance est déjà à son comble, ça bouge vite, c’est convivial, la soirée au Turf ne fait que commencer.

À propos de l'auteur  ⁄ Archives Impact Campus

Je suis l'archiviste d'Impact Campus, responsable de garder en état les articles du site qui ont été écrits dans des versions antérieures à cette version du site web.